m@marcandremorel.com

(514) 439-9947

Avez-vous des gros egos au bureau?

L’ego, plus ou moins imposant, de tous et chacun, est l’ennemi numéro un du succès de votre équipe. Avez-vous des gros egos au bureau ? Êtes-vous l’un d’entre eux ?

En latin, le mot est tiré du pronom personnel « moi/je ». Considéré comme le fondement de la personnalité en psychologie, nul ne pourrait survivre sans sa présence. Cependant, d’un point de vue spirituel, il est considéré comme une entrave à notre développement. L’ego est synonyme de souffrance.

Young woman standing between the angel and the devil drawings

Nos combats personnels sont souvent un duel entre les élans de notre ego et nos intuitions liées à notre âme. Par exemple, avoir envie de gagner un argument devant témoins et humilier notre interlocuteur, alors que notre intuition nous signale d’éviter cette bataille afin de préserver la paix, autant intérieure que publique.

L’ego est un obstacle à l’esprit d’équipe, d’abord et avant tout parce qu’il nous fait croire que nous sommes séparés des autres.

Dans ma conférence « Travailler avec des semblables pas pareils », je vous présente une série d’exemples qui vous permettent de mieux saisir le profil concerné. Les voici.

Vous avez un gros ego si :

Businessman Looking In The Mirror And Reflecting

Identification – Vous vous identifiez à votre travail, votre position dans l’organisation, votre salaire, votre statut social, le quartier dans lequel vous vivez, votre voiture, vos contacts, vos voyages, etc. Vous vivez au dessus de vos moyens au détriment de vos véritables besoins (paix, sécurité, sommeil, bien-être, liberté, etc).

Comparaison – Vous avez tendance à vous comparer aux autres, autant pour leurs succès que leur parcours difficile, vous mesurez presque la valeur de leurs actifs aux vôtres, leur style de vie, les accomplissements de leurs enfants, etc.

Prendre personnel – Qu’un commentaire ou une action vous soit destinée ou non, vous avez le réflexe de le prendre de façon personnelle. Qu’il s’agisse d’une collègue qui passe près de votre bureau sans dire bonjour, d’un autre qui ne vous dit pas merci ou la serveuse qui a l’air bête, vous êtes heurté.

Rancunier – Vous avez la mémoire longue. Vous ne pardonnez pas ou peu facilement. Vous accumulez ressentiment envers un ou l’autre, que ce soit pour une place de stationnement, une mauvaise blague ou peu importe.

Esprit de revanche – Non seulement vous avez la fibre du rancunier, mais vous créez des scénarios digne d’Hollywood pour arriver « kif-kif » avec le super méchant qui vous a « fait ça ». Le simple fait de se faire des histoires, sans passer à l’acte, est suffisant pour se qualifier.

Susceptibilité – Si vous êtes rapide sur les « Onh ! Franchement ! » ou « Ptssst » du bout de la langue sur le palais, vous n’avez pas fini de souffrir. Être offusqué est une faiblesse de l’ego. Il est habituellement lié à un jugement de l’autre – qui est un autre signe d’ego. Bouder fait également partie de la famille.

Non-verbal – Le bout des doigts collés les uns contre les autres quand vous parlez à quelqu’un, à un groupe ou votre protégé(e) que vous mentorez, dénote un sentiment de supériorité et tout un ego. Avoir les pieds sur le bureau, être debout avec les mains à plat contre la table, ainsi que les mains sur les hanches, sont autant de signes de dominance.

En terminant, exagérer ses accomplissements ou ses qualités, se vanter et prendre le crédit – de façon légitime ou non - pour un travail bien fait, sont des comportements qui méritent d’être surveillés, car ils flirtent autant avec le sujet actuel qu’avec son petit cousin, la personnalité narcissique – une pathologie largement documentée.

La leçon est simple ici. Peu importe là où sont rendus vos collègues dans leur développement, prenez soin de vous détacher le plus possible de ce venin qu’est votre ego, qui empoisonne votre vie, celle des autres et vous fait souffrir inutilement. Votre vie, santé, relations et performances seront meilleures.

Marc André

Extrait de la conférence « Travailler avec des semblables pas pareils ».